• audreylecour7

Notre difficile relation au sucre...


On me pose souvent la question de l’addiction au sucre, des cravings, du grignotage intempestif, de l’hyperphagie. Les facteurs qui peuvent venir expliquer ces envies irrépressibles sont divers et peuvent notamment être mis en lien avec des déséquilibres alimentaires, des carences en minéraux, une surabondance de levures dans notre microbiote intestinal, etc. Ainsi :

· Ne pas consommer assez de protéines aux repas va favoriser les grignotages;

· Manquer de magnésium va favoriser les envies de chocolat;

· Être carencée en chrome va impacter votre bonne gestion de la glycémie (hyper/hypoglycémie) et favoriser des cravings de sucre;

· Le développement incontrôlé du candida albicans peut également affecter vos envies sucrées. En effet, nous savons aujourd’hui qu’une bonne partie de nos neurotransmetteurs sont produits par notre microbiote intestinal – la sérotonine notamment. Or, chez les personnes atteintes d’un déséquilibre de leur microbiote, les niveaux de ces neurotransmetteurs vont être impactés et ces personnes vont chercher le sucre pour diminuer leur anxiété, leurs sentiments dépressifs. Le candida albican dont la survie dépend des glucides (sucres) possède une fine analyse des niveaux de glucose dans le sens et va participer au dérèglement de notre glycémie.


La sphère psychologique est également importante sur cette question. Ayant moi-même été atteinte de troubles du comportement alimentaire pendant plus de la moitié de ma vie (en guérit-on jamais?) je connais les conflits internes au sujet de ces aliments refuges qui cachent parfois des blessures émotionnelles profondes. Lorsque la composante psychologique est présente il est essentiel de faire appel à un psychologue formé sur ces questions qui saura dénouer avec vous la/les signification(s) de votre relation aliments sucrés.

Du point de vue de la santé, s’il vous est actuellement trop difficile de diminuer votre consommation quotidienne de produits sucrés par crainte de provoquer de nouveaux déséquilibres (cycle de frustration puis d’excès) sachez qu’il existe aujourd’hui des alternatives « santé » à toutes vos envies spécifiques. Twix crus faits à base de noix, de dattes, de cacao cru. Kinder Bueno crus. Cookies sans sucres raffinés. Mousses au chocolat à base d’avocat… Autant d’alternatives qui nous permettent de relâcher la pression sans trop impacter notre santé (tout extrême même lorsque considéré « santé » n’est jamais optimal).


Plus largement voici quelques astuces pour mieux gérer vos pulsions alimentaires au quotidien :

Essayez de toujours avec chez vous :

· Une préparation maison d’une barre chocolatée ou d’un biscuit vers lequel vous avez tendance à aller dans l’excès;

· Avoir des mix de noix et de fruits secs type Prana;

· Une bonne tablette de chocolat noir à 70% (l’amertume limitera votre consommation);

· Des crudités prédécoupées et conservées dans de l’eau (changer l’eau tous les jours) avec un tartinade type hummus/guacamole/faumage pour les jours ou les envies de sucre sont présentes mais mieux contrôlables;

· Avoir des petits ramequins de puddings de chia prêt à l’emploi dans lequel vous pourrez au besoin ajouter une petite cuillère de pâte à tartiner (idéalement maison)

Plus largement :

· Ne jamais faire les courses le ventre vide;

· Lorsqu’un craving de sucre vient essayez de vous changer les idées en regardant une série amusante (Friends, Kaamelott, etc.), appelez une amie/confidente, sortez vous promener…


Si votre consommation de produits sucrés vous inquiètent n’hésitez pas à prendre contact avec des organismes type ANEB Québec ou Maison l’Éclaircie qui sauront vous écouter et vous diriger vers les ressources appropriées.


Pour ma part, je suis toujours reconnaissance des clientes qui osent se confier à moi sur ce sujet et j’accueille leurs confidences sans jugements aucuns. La naturopathie permet de soutenir le système nerveux pour diminuer les épisodes d’angoisse et de déprime légère, de s’assurer que les besoins nutritionnels de base sont assurés (lien déséquilibres en magnésium/chrome), et également de tester les effets de certaines plantes sur les récepteurs gustatifs T1R (du sucre).


https://anebquebec.com/

https://www.maisoneclaircie.qc.ca/

0 vue0 commentaire