• audreylecour7

Café & cortisol

Café & cortisol

Êtes-vous de ceux/celles qui ont besoin de leur café le matin au pied du lit pour être capable d’aligner deux mots & de faire preuve d’amabilité envers votre entourage? Si c’est votre cas, soyez rassuré(e), vous n’êtes pas seul(e)!



Si le café - consommé avec modération - est une boisson qui a démontré des effets bénéfiques sur la santé, l’heure à laquelle nous le consommons est également importante pour ne pas venir perturber notre production de cortisol (cette hormone produite par nos glandes surrénales qui nous permet de nous sentir présent et prêt à attaquer la journée après une longue de nuit de sommeil). En effet, des études ont montré que la consommation de café au pied du lit avait deux effets néfastes sur notre courbe de cortisol :

1- Il existe un phénomène d’accoutumance observé chez les consommateurs quotidiens de café au réveil. En effet, il se pourrait que l’action tonique que nous recherchons en consommant notre café le matin diminue progressivement le temps. Et attention, car cela peut aller très vite puisque le phénomène d’accoutumance apparaîtrait seulement après 5 jours de consommation quotidienne!



2- Saviez-vous que notre corps produit de lui-même 3 pics de cortisol au cours de la journée? :

· Un premier pic le matin aux alentours 8h30,

· Un deuxième vers 12h30

· Un dernier vers 17h30.

Une personne en « santé » n’a donc pas besoin d’un stimulant le matin pour se sentir d’attaque puisque le cortisol que notre corps produit au réveil a normalement cette fonction. Consommer un café le matin pendant ce pic vient en réalité perturber notre propre production de cortisol et peut provoquer une sensation de fébrilité voire d’anxiété chez les métaboliseurs lents (aka trop de cortisol dans le corps).



Si le café est un de vos petits plaisirs quotidiens, je vous invite donc à le consommer un peu plus tard dans la matinée soit entre 9h30 et 11h30. Et de remplacer votre première boisson matinale par une tasse de thé vert (beaucoup moins riche en caféine et bourrée d’antioxydants), par une tasse de lait d’or (boisson anti-inflammatoire par excellence) ou encore par une tasse de cette bonne vieille chicorée que nos grands-parents affectionnaient tant (et ce avec raison puisque la chicorée est riche en inuline, un prébiotique qui va venir nourrir notre microbiote intestinal. Votre ventre vous remerciera!).


Bref, encore un exemple de l’intelligence de notre corps qui lorsqu’il est en équilibre produit les bonnes hormones aux bons moments! Il serait donc dommage de s’en priver!

Source :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2257922/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19223520/

66 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon